Agence Créative

Flore Galaud : “Faire comprendre à nos lecteurs que l’info de Sud Ouest, dans le journal, se poursuit sur le numérique”

Flore Galaud

Montrer que le print se poursuit sans restrictions sur le web : la nouvelle maquette de Sud Ouest valorise plus que jamais la performance de son site aux 59 millions de visites mensuelles. Flore Galaud, rédactrice en chef, explique comment Grégory Leduc, Designer éditorial d’Upgrade Media a rénové le papier et l’identité visuelle du journal.

Pourquoi avoir voulu renouveler votre maquette ?

Nous avons voulu impulser un nouveau souffle au journal papier. La maquette existait depuis un moment déjà. Nous sentions que les équipes rédactionnelles et le marché extérieur avaient envie de modernité et de renouveau. C’était aussi l’occasion pour nous de nous projeter dans un nouveau journal, de renouveler notre style sans rompre avec l’esprit de Sud Ouest. Cela s’est révélé payant puisqu’au fina,l nous n’avons eu que des retours positifs, notamment de la part des journalistes, qui ont vécu ce changement comme une bouffée d’air frais.

“Nous avons voulu réduire le format pour des raisons financières mais aussi environnementales”

Flore Galaud, rédactrice en chef

Ce changement, c’est aussi une réduction de format…

L’occasion fait le larron ! Nous avons aussi voulu réduire le format pour des raisons financières et environnementales : le groupe Sud Ouest est en effet très engagé sur ce sujet, notamment via le projet Déclic. Avec ce projet, Sud Ouest a pris l’engagement de devenir un groupe éco-responsable qui cherche à limiter son impact et contribue à apporter davantage de contenus sur les questions environnementales. Moins de papier utilisé, c’est aussi une façon de rendre ces engagements concrets. Nous ne pouvions pas juste réduire le format du journal papier sans toucher à la maquette, qui ne reflétait plus suffisamment notre richesse éditoriale. Ces dernières années, Sud Ouest a en effet considérablement augmenté ses audiences sur le numérique grâce à un investissement total de la part des journalistes. La maquette était en décalage avec cette démarche. 

Enfin, nous avons souhaité pousser notre logique jusqu’au bout en faisant évoluer notre logo. Celui-ci reste dans l’âme de ce qui était fait auparavant, mais avec une police plus lisible et impactante, que renforcent ces crochets synonymes de modernité. 

En savoir plus : Un groupe, 5 identités et autant de maquettes : le défi de Sud Ouest

C’est compliqué de préserver son ADN quand on engage de tels changements ?

Ce n’est pas compliqué quand on travaille avec des gens qui le respectent, ce qui a été le cas de Grégory (Leduc, designer éditorial d’Upgrade Media). Il a passé beaucoup de temps à s’imprégner de nos besoins : il nous fallait vraiment conserver à tout prix cet ADN, que ce soit pour nos équipes, le public, nos annonceurs…

Quels sont les changements qui ont été amenés à la maquette ?

Un meilleur confort de lecture avec des pages plus aérées, où les visuels sont mieux mis en valeur qu’auparavant. Un journal plus rythmé avec des touches de couleurs, qui jouent le rôle de repères dans les pages, tout en augmentant l’apport de blanc pour apaiser la lecture. Nous avons également souhaité améliorer la lisibilité pour faciliter l’accès à l’information, en retravaillant la hiérarchisation dans les pages. La police est plus élégante, les têtières plus lisibles… On nous reprochait que nos têtières n’étaient plus à l’image de ce que l’on proposait dans les pages, nous l’avons pris en considération.

“Aérer et réduire sans impacter la densité éditoriale du journal, c’est possible !”

Flore Galaud, rédactrice en chef


Vous avez consulté vos lecteurs avant de vous lancer dans ce projet ?

C’est une tradition historique chez Sud Ouest : à chaque grand projet, nous consultons nos lecteurs, des gens en externe, en interne… Nous avons réalisé des panels, animé des groupes de travail… Puis, nous avons secoué tout ça (sourires)… et avons rencontré Grégory, qui a vraiment été à la fois très respectueux des valeurs que nous souhaitions conserver et très à l’écoute de nos attentes.

Sud Ouest, c’est aussi un web très performant. Cet esprit digital infuse-t-il le papier ?

Complètement. J’ai vraiment demandé à Grégory de créer des espaces dans le print pour des formats qui, à l’origine, sont web first. Un exemple ? “La vidéo du jour”, un contenu éditorial incontournable chez nous. Nous retrouvons donc désormais ce format tous les jours dans le papier avec un petit texte de lancement et un QR code qui renvoie sur la vidéo web. 

D’ailleurs, nous utilisons beaucoup ces renvois par QR codes. Leur usage augmente progressivement et de façon significative. Avec cette nouvelle maquette, notre objectif, c’est de faire comprendre à nos lecteurs que l’info du papier se poursuit sur le numérique. Ceux qui lisent leur journal peuvent poursuivre leur lecture sur sudouest.fr, où ils trouveront d’autres informations tout au long de la journée. Nous voulons leur montrer qu’il y a une richesse sur le web qui elle n’est pas restreinte par la pagination : des infographies, des vidéos, des articles pédagos ou conso, des longs reportages… Le web, c’est 59 millions de visites tous les mois sur sudouest.fr ! 

Faire mieux et moins cher, c’est une nécessité qui passe par ce genre de changements ?

C’était un chantier indispensable pour notre groupe. Notre satisfaction, c’est que nous avons au final perdu très peu de signes malgré la réduction du format. 300 par ci, 200 par là… Les journalistes nous ont dit que c’était dans l’ensemble plutôt indolore. C’est la façon qu’a eu Grégory d’agencer les contenus qui a permis d’aérer et de réduire les formats sans trop impacter la densité éditoriale du journal. 

Nous n’avons pas non plus touché à la pagination, nous nous l’étions promis vis à vis de nos lecteurs. 

Qu’est-ce que vous retenez de l’accompagnement ?

Dans un premier temps l’écoute de nos besoins. Dans un deuxième, la patience de Grégory Leduc qui est resté compréhensif, malgré les nombreux aller-retours… Et qui a su faire preuve d’une grande exigence et d’un bel engagement avec, toujours, cette envie de bien faire. 


À propos d’Upgrade Media : Upgrade Media est une agence créative, de conseils en stratégie, un centre de formation et de réflexion sur la transformation des médias.

◾️ Nous travaillons pour les médias et les entreprises communicantes, afin d’accélérer leurs transformations numériques, faire évoluer leurs organisations, leurs produits print et numériques, et aussi développer l’agilité des équipes.

◾️ Découvrez notre site Upgrade Media et son Think Tank New World Encounters, pour en savoir plus sur nos projets et notre approche.

◾️ Nous espérons que cet article et nos autres contenus vous inspireront !

Restez informé·e de toutes nos actualités en vous inscrivant à notre Newsletter par e-mail ou via Linkedin.

Merci pour votre lecture.


Bannière de Consentement aux Cookies par Real Cookie Banner